à la Une

Bonjour à tous

Je tiens tout d’abord à vous informer que je suis nouvelle sur ce genre de choses… Alors je n’y connais pas grand chose j’avoue mais j’apprendrais à force de m’en servir. J’ai voulu créer ce blog parce que j’écris beaucoup de poèmes et dessine tout autant je crois :). Je dois vous avouer également que c’est la première fois que je vais publier ma réflexion ainsi que mes traits de crayon… Je crois que ce qui m’a décidé à passer le pas à été le nombre de poèmes que j’ai déjà écris, ce nombre m’a plus ou moins chambouler, je ne pensais pas sincèrement pouvoir en écrire autant. Je n’ai pas la prétention de dire que je suis douée, loin de là, néanmoins, le fait est que j’arrive à un moment de mon écriture où je pense qu’il est temps de partager mes idées avec d’autres personnes tels que vous. J’espère en tout cas qu’à travers mes poèmes et mes dessins j’arriverais à vous transmettre de bonnes choses et j’espère surtout que ça va vous plaire 🙂

Publicités

Paroxysme

Bonjour les amis !

Excusez moi pour mon absence, c’est pas bien je sais mais avec les révisions mon temps est compté… Surtout que la BAC est déjà la semaine prochaine !

Si vous aussi vous avez des examens, bon courage et bonne révisions à vous !

Je vous fait part d’un poème et d’un dessin pour essayer de me faire pardonner 😉

Bonne lecture et n’hésitez pas à me dire si vous aimez ou pas 🙂

Bonne fin de journée

A bientôt ! 😉

 

Il paraît que le temps arrange tout.

Penses-tu que ce miracle se produise pour nous ?

Sans doute est-ce l’adolescence qui joue,

Qui joue de nous et de notre vie.

Peut-être ce lien est-il trop fort ?

Peut-être qu’on ne sait pas le contrôler ?

Peut-être que le temps arrange tout.

Mai 2016.

WIN_20180219_14_02_30_Pro

Pour le dessin je misait sur le réalisme… Pas trop réussi je vous l’accorde, c’était la première fois que j’essayais alors bon… Je trouve que l’œil à droit du dessin est beaucoup mieux que celui de gauche. Et vous, qu’en pensez-vous ? Ou peut-être que celui de droite est plus féminin et l’autre plus masculin… Je ne sais pas…

Inaccessible

Bonjour les amis !

J’espère que vous allez bien, pour les étudiants, les grandes vacances approchent et pour d’autres, des examens sont sur le chemin… alors bonne chance a tout ceux qui sont dans les révisions ! Je compatis ! 🙂

Vous l’aurez deviné, aujourd’hui ce sera poème, peut être que la prochaine fois ce sera autre chose 😉

Bonne lecture et à bientôt !

On écrit nos douleurs à ceux qui ne savent pas lire

On hurle nos amours à ceux qui n’entendent pas

On montre nos blessures à ceux qui ne voient pas

On donne notre cœur à ceux qui ne peuvent le saisir

On offre notre vie à ceux qui ne veulent rien

On octroi la mort à ceux qui ne la mérite pas.

Avril 2016.

Drôle de monde

Bonjour les amis !

J’espère que vous allez bien ! 🙂

Aujourd’hui je vous fait part d’un autre poème !

Bonne lecture 🙂

Je vois le monde

Comme un aigle cherche sa proie

Je vois le monde

Comme un loup égorge une biche

Je vois le monde

Comme un lion tue une gazelle

Je vois le monde

Comme un vautour décharne une biche

Je vois le monde

Comme un Homme dévaste la Terre

Je vois le monde

Comme une âme regarde son corps.

Avril 2016.

Vieux miroir

Bonjour les amis !

J’espère que vous allez bien 🙂

Je vous publie encore un poème en espérant évidemment qu’il vous plaise 🙂

Bonne journée et bonne lecture 🙂

Ce cristal brisé,

Ce miroir fissuré,

Fissuré par tes blessures.

Chaque fêlure est une cicatrice.

Cicatrices de ta vie

Nourricières de tes songes.

Tes yeux, meurtris

Pleurent du verre

Pleurent du sang

Pleurent tes songes

Pleurent ta vie.

Avril 2016.

Gravitation

Ce poème est assez spécial, il n’est pas écrit en vers mais en prose.

J’avais voulu essayer d’écrire différemment, à vous de me dire si vous aimez 🙂

Bonne lecture 🙂

Connais-tu cette sensation ? Cette fameuse sensation. Cette sensation qui te tue. Celle qui t’arraches de l’intérieur. Une de ces sensations qui t’ordonnes de t’incliner au prix de ton âme. Celle qui emporte ta liberté et torture ta mémoire. C’est avec elle que tu vis ton dernier crépuscule, à l’aurore du clair de lune, celui qui scintille comme la dernière lueur d’espoir. Cette lueur qui s’éteint au fond d’un verre de vin et qui s’écrase violemment sur un écueil. Ton corps, ce navire cupide, courbe l’échine tel un chat enragé. On vit dans une illusion constante. Cette illusion divine et sacré. Ancrée dans les esprits purs et innocents, jusqu’à la mort. Cette mort qui nous escorte au temple du dernier soupir.

Avril 2016.

Une éternité de malheur

Hallo tout le monde !

J’espère que vous allez bien, aujourd’hui encore poème 🙂

Bonne journée à vous et bonne lecture 😉

Nous rêvons de drapeaux blancs,

Mais nous sommes trop peu d’hérétiques.

Les dogmes sont dans les Mœurs.

La propagande nous tiens.*Nous sommes en plein cœur de la tempête

Au secours ! Une balle pour l’éternité ?

Après tout, qu’est ce qui pourrait nous arriver de pire ?

Avril 2016.